Telegram et Signal à l’assaut de WhatsApp

Face à la grogne et à l’exode d’une partie de ses utilisateurs, WhatsApp a décidé de reporter la mise à jour de sa politique de partage des données privées au mois de mai. Début janvier, l’entreprise avait annoncé un changement de sa politique de confidentialité dans le but de permettre le partage d’un plus grand nombre de données d’utilisateurs avec sa société mère, Facebook. Depuis lors, des millions d’abonnés ont commencé à migrer vers d’autres applications qui proposent le cryptage des messages et d’autres fonctionnalités axées sur la protection de la vie privée.

Deux services se sont particulièrement démarqués ces derniers jours : le russe Telegram et l’américain Signal. Comme le mettent en évidence les données de notre partenaire Airnow Data, le nombre de téléchargements quotidiens de ces deux applications a dépassé le seuil des 2 millions dans le monde la semaine dernière. Dans le même temps, WhatsApp a vu ses téléchargements descendre à moins de 1 million par jour. Si Facebook domine toujours très largement le marché des applis de messagerie, l’entreprise voit désormais émerger plusieurs rivaux potentiels et devra retrouver la confiance de ses utilisateurs afin de limiter leur départ vers d’autres plateformes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *