Microsoft a lancé sa propre version Java …

Alors qu’Oracle travaillait dur pour retirer le langage et encourageait l’entreprise à rejoindre son programme de licence, Microsoft a annoncé sa propre version d’OpenJDK.

Entre Microsoft et Java, l’histoire a toujours été compliquée et intense. En 1996, Microsoft a développé sa propre MS-JVM (Java Virtual Machine) pour IE 3. Ses performances étaient bien supérieures à celles du produit officiel de Sun. Dans le même temps, l’éditeur a introduit Visual J ++, qui est sa propre implémentation du langage Java. Mais en 1997, Sun a poursuivi la société de Bill Gates devant les tribunaux pour examiner l’histoire complexe des violations de licences et d’application de la loi. Le différend juridique s’est soldé par un règlement à l’amiable et une renonciation en 2001. J’ai abandonné peu de temps après.

Étonnamment, 20 ans plus tard, Microsoft a de nouveau fourni une version Java marquée dans sa couleur. Les éditeurs se souviennent encore que d’Azure à Minecraft, de SQL Server à Visual Studio Code, Java a plus de présence sur leurs campus que vous ne le pensez.

Rappelons qu’en 2006, Sun a décidé d’ouvrir le code source de Java et de demander une licence GPL, ce qui a donné naissance à OpenJDK en 2007. Mais en janvier 2011, Oracle, qui a acquis Sun, a décidé de fournir deux variantes de Java JDK (y compris l’environnement d’exécution JRE et les outils de développement) : OpenJDK est open source développé et combiné à une riche communauté (notamment Red Hat, IBM, Apple …), Oracle JDK est vendu séparément, et dispose de diverses fonctions d’optimisation et d’extension. De plus, en termes d’évolution du langage, Oracle JDK est en avance sur OpenJDK: la version Java SE 16 est donc disponible dans la suite Oracle en mars 2021, mais il est prévu qu’elle ne sera pas lancée sur OpenJDK avant septembre 2021..

Par conséquent, Microsoft a décidé de fournir désormais sa propre distribution OpenJDK, qui est évidemment gratuite, gratuite et open source. Il existe actuellement deux versions:

* La version préliminaire d’OpenJDK 11 est disponible pour Windows, Linux et macOS, et uniquement pour la version Intel x64.

* Et la future version expérimentale d’OpenJDK 16, actuellement compilée uniquement pour Windows sur ARM!

 

Il est important de noter que l’implémentation d’OpenJDK 11 n’est toujours utilisée que dans Preview, et même si Microsoft a déjà exécuté plus de 140000 JVM sur cette version interne, l’éditeur recommande à l’entreprise de ne pas utiliser temporairement l’implémentation en production. Sa version OpenJDK 11 sera une version LTS, elle a donc un support à long terme. On s’attend à ce qu’il devienne le déploiement par défaut sur les services Azure dans un proche avenir.

Cette disponibilité de la sortie de la marque confirme la volonté de Microsoft de se rapprocher à nouveau de la communauté Java, qui s’est concrétisée après son acquisition par jClarity en 2019. A cette époque, l’éditeur justifiait l’acquisition en optimisant le support Java dans son cloud Azure et confirmait son intention de «coopérer activement avec la communauté OpenJDK et l’écosystème Java pour favoriser le développement de la plateforme».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *