Le e-commerce est le principal canal de vente d’ici trois ans

 

Selon une étude réalisée pour Salesforce avec le service commercial, le e-commerce devrait représenter la plus grande part des ventes BtoB et BtoC en trois ans.

La crise sanitaire a grandement favorisé le développement du e-commerce, qui n’a surpris personne, mais il est encore nécessaire de quantifier ces progrès. Selon une étude Salesforce, entre janvier 2020 et août 2020, la croissance des commandes en ligne a atteint 44%. Du troisième trimestre 2019 à la même période de 2020, la croissance a même atteint 55%. Ce phénomène concerne non seulement le B2C, mais aussi le B2B et le B2B2C. Par conséquent, 30% des entreprises B2B dans le monde affirment que d’ici 2020, les canaux numériques représenteront plus de 50% de leur chiffre d’affaires B2B, tandis que 56% de toutes les entreprises estiment que le commerce électronique représentera leur chiffre d’affaires dans les trois prochaines années. moitié. En 2019, 14,1% du total des ventes au détail mondiales sont des ventes au détail en ligne, et les répondants estiment que ce nombre atteindra 22% en 2023.

Impact limité sur les équipes de vente

De son côté, le trading B2B n’est pas négligé, même si l’approche est plutôt du moyen au long terme. Outre les 30% qui représentent déjà la majorité de leur chiffre d’affaires en e-commerce, 61% des entreprises prévoient d’investir davantage dans l’e-commerce B2B au cours des deux prochaines années. En France, 23% ont admis avoir rencontré des difficultés de vente à distance pendant la pandémie. Et c’est même si 80% des managers en Europe déclarent que leurs investissements dans le e-commerce ont été couronnés de succès.

Contrairement aux préjugés persistants, dans 80% des cas, aucun impact négatif sur le nombre d’équipes commerciales n’a été observé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *